Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
CINESCOPE

News / Critiques de films / Flashbacks

CINESCOPE, LA CRITIQUE: WONDER WOMAN (3D) Il y a du bon, du moins bon et du pas bon du tout!!

Publié le 20 Juin 2017 par Cédric Pannier in CRITIQUES DE FILM, SUPER-HEROS

De Patty Jenkins, avec Gal Gadot et Chris Pine. Sortie en France le 7 Juin 2017

De Patty Jenkins, avec Gal Gadot et Chris Pine. Sortie en France le 7 Juin 2017

(MOYEN)

(MOYEN)

"Mi-figue, mi-raisin": pas mauvais, mais pas mémorable non plus!!!:

"Mi-figue, mi-raisin" tel est le constat après la vision du film. Le film n'est pas mauvais, mais il est loin d'être mémorable, n'en déplaise aux chantres du féminisme qui voient au travers du film un moyen de défendre la cause des femmes et d'en faire un porte-drapeau. Que je sois bien clair, le film a des qualités mais aussi de gros défauts, voyons cela:

Tout d'abord pour commencer un résumé:

Synopsis:

Diana Prince travaillant au Louvre, reçoit un colis envoyé par Bruce Wayne: une photo d'elle sur le front de la Première Guerre Mondiale, avec à ses côtés Steve Trevor et ses amis. Elle se rappelle alors sa jeunesse avec les amazones sur l'île de Themyscira, ainsi que son aventure à partir de sa rencontre avec Steve Trevor et comment elle est devenue WONDER WOMAN en partant à la recherche d'Arès, dieu de la Guerre.

 

WONDER WOMAN: LES ORIGINES:

Etant le premier film sur le personnage de WONDER WOMAN, créé en 1940 par le psychologue William Moulton Marston (scénario) et H.G. Peter (dessin), il ne fallait pas s'attendre à autre chose qu'un film sur ses origines.

Wonder Woman est déjà apparue dans BATMAN vs. SUPERMAN (2016) (BVS), et nous avait, il faut bien le dire, plutôt enthousiasmé et donner envie de la voir pleinement à l'oeuvre dans son propre film.

La présentation de Wonder Woman qui nous montre son enfance sur l'île de Themyscira est assez réussie, même si un peu longue. L'arrivée de Steve Trevor et la bataille qui s'en suit sur la plage relève l'intérêt. Je dois bien avouer cette scène de bataille est une première bonne surprise. Un point incontestable du film, Patty Jenkins réalise ici, dans les différentes scènes d'action, une très bonne mise en scène, très bien chorégraphiée.

Je dois reconnaitre les scènes d'action dans les films de super-héros sont généralement un gros point faible, par la recherche d'en mettre sans cesse plein la vue, nombreux sont ces films à perdre totalement de vue la visibilité et la lisibilité de telles scènes.

Et sans conteste, c'est un des gros points forts du film, à savoir la très bonne chorégraphie des scènes d'action, qui sont l'occasion d'images fortes du film.

Les scènes d'action révèlent autre chose; ce que son apparition dans BVS laissait déjà supposer: Gal Gadot assure complétement dans son rôle! Elle est assurément très bonne actrice en plus d'être très belle. Ce qui se confirme par l'adjonction de scènes de comédie pure et donc d'humour avec son acolyte Steve Trevor joué par Chris Pine, qui fonctionnent assez bien.

Bon, mais voilà, une fois dit, les points négatifs apparaissent:

Pour faire simple, je dirai que la réalisation de Patty Jenkins tient plutôt bien la route, mais les points les plus plombants viennent du scénario: 

Placer les aventures à l'époque de la Première Guerre Mondiale est déconcertant: Le personnage de Wonder Woman rencontre celui de Steve Trevor au cours de la Seconde Guerre Mondiale dans les comics books, et ce dernier officie dans l'armée américaine et non dans l'armée britannique. Des libertés prises avec les comics books qui surprennent et dont j'ai du mal à trouver une explication.

Le scénario est le maillon faible de ce film. Sa construction est linéaire de bout en bout, ce qui a pour effet d'alourdir la longueur du film, qui malgré ses très bonnes scènes d'action, manque de rythme.

Oui je l'avoue, j'ai trouvé le film long, et la pauvreté de l'intrigue n'aide pas:

On retrouve ici un défaut déjà constaté sur le scène de fin de BVS, le côté simpliste des motivations des différents héros, je résume:

BATMAN vs. SUPERMAN: ta mère a le même prénom que la mienne, bah je ne tue pas alors!!!

WONDER WOMAN: Arès est méchant! l'amour peut sauver le monde!!! Il faut que j'arrête Arès!

Soit dit en passant, pour WONDER WOMAN, l'Amour peut sauver le monde, et qu'est-ce qu'elle fait pour ça??? Elle va tuer des allemands sur le front de la 1ère guerre mondiale.

Il y a là, une conception de "faites l'Amour, pas la Guerre" que j'ai du mal à saisir. Pas vous??

Comme je le disais plus haut dans l'article, avoir changé d'époque entre les comics et le film est un choix bizarre, que je ne comprends pas:

ATTENTION SPOILERS:(Vous n'avez pas encore vu le film, passez directement à la conclusion):

Dans le film, on est à l'époque de la Première Guerre Mondiale, du coup le Méchant de l'histoire censé incarner le Mal absolu, se trouve être Ludendorff dont Arès aurait pris l'apparence, ouais, ok. Si on était resté à la Seconde Guerre Mondiale, Le Méchant de l'histoire aurait été Hitler. Et là, question Méchant du Mal absolu, on ne fait pas plus universel, je pense.

Comme je le dis toujours: "PAS DE BONS FILMS, SANS DE BONS MECHANTS!"

Et là... bah ce n'est pas le cas.. Ludendorff interprété par David Huston n'a rien de convaincant, ni d'impressionnant, de plus avec un effet visuel pas très réussi.

Bref, la plus mauvaise scène, la scène du climax du film est l'affrontement avec Arès!!! Sans trop en dévoiler, la scène est longue, bavarde, et Arès pas du tout crédible. quand j'ai vu Arès arriver, je me suis dit "oh mince, Arès c'est le professeur Lupin!" Ah oui, ceux qui ont vu "HARRY POTTER ET LE PRISONNIER D'AZKABAN" comprendront...
Un dieu grec, Arès, avec une moustache??? Allo, ça ne choque personne??!! Et la moustache du professeur Lupin, qui plus est: Pas crédible!

En bref, la scène finale est loupée et dénuée d'intérêt, on a juste hâte qu'elle se termine.

CONCLUSION:

Pour conclure, le film n'est pas dénué d'intérêt, ses scènes d'actions sont vraiment très réussies.

Outre le fait que WONDER WOMAN soit le premier film avec personnage principal de super-héros féminin: Il est également le premier film de super-héros réalisé par une femme.

WONDER WOMAN a même battu le record du meilleur premier week-end pour un film réalisé par une femme, le film ayant dépassé les 100 millions de dollars de recettes au cours du premier week-end d'exploitation.

Je vous conseille tout de même le film pour ses scènes d'action, et y voir le talent de réalisation de Patty Jenkins, et également pour son actrice principale: la très belle Gal Gadot, plus que convaincante dans le rôle de WONDER WOMAN.

 

 

CINESCOPE, LA CRITIQUE: WONDER WOMAN (3D) Il y a du bon, du moins bon et du pas bon du tout!!
Commenter cet article